Salem Bonjour,

Toujours à la recherche de nouvelles recettes de pains arabes et autres, les bouchiar ou le matlouh mili sont des pains berbères faciles a préparer, j’ai découvert cette spécialité maghrébine sur le net. J'avoue que cette recette a fait beaucoup de bruit et a declenché un vrai débat, des personnes affirment que c'est une recette typiquement algérienne venant des Aures ( région chaoui ), d'autres disent qu'elle est sétifienne vennant exactement de la ville de Mila. Ma copinaute Darna m’a confirmé que ce sont des pains qui nous viennent de la région chaouia au maroc, une région agricole connue avec plusieurs sortes de pains maison à la poêle. Bon quelque soit l’origine de ces délicieux pains en sachant que le Maroc et l’Algérie ont la même culture et patrimoine culinaire ou presque. Ces pains sont extra moelleux et légers comme une plume qui peuvent accompagner un bon thé pour un gouter, comme ils peuvent servir pour des sandwichs garnis selon vos envies..

PicsArt_08-01-04.47.14

Source ICI

Ingrédients pour environ 10 pains :

500g de semouline ( semoule extra fine de bonne qualité )

500g de farine riche en gluten type T45 ( farine ordinaire)

1 c à s de levure boulangère instantanée

1 c à s de sucre

1 c à s d’huile

2 c à c de sel ( ou 1 et demi selon la taille de votre cuillère )

700 à 750 ml d’eau tiède selon l’absorption de la farine et la semoule

Huile pour aplatir la pâte

PicsArt_08-01-04.48.38[1]

Préparation :

Dans une jatte si c’est à la main ou dans la cuve du robot, verser la farine, la semoule, le sucre, la levure, l’huile et le sel de coté sans qu’il soit en contact avec la levure.

Ajouter l’eau progressivement et pétrir la pâte environ 10mn pour obtenir une pâte souple, lisse et légèrement molle ( elle me rappelle la pâte des sfenj ou khfaf).

Couvrir la pâte avec un film alimentaire pour éviter qu’elle forme une croute, laisser pousser environ 1h en cette saison mais en hiver on peut prolonger jusqu’a 1h30.

Une fois la pâte a doublé de volume voir même triplé, chauffer une poêle de préférence anti- adhésive.

Faire des boules de la taille d’une clémentine, aplatir ( Attention n’aplatissez pas trop la pâte qui est molle pour ne pas avoir des difficultés à les cuire).

Cuire sur une face, une fois que la pâte commence a gonfler et manifester des bulles, retourner la galette de l’autre coté pour finir la cuisson qui doit être bien dorée.

Accompagner les galettes de miel ou les garnir en salé selon vos goûts. 

PicsArt_08-01-04.46.05 

bouchiar, pain marocain, pain berbère, pain algérien, matlouh, batbout