Salem Bonjour,

L’approche du mois sacré le Ramadan nous pousse à chercher de nouvelles recettes et surtout de nouvelles versions pour revisiter les classiques en respectant les bases. Il suffit de faire un tour sur youtube pour voir le nombre impressionnant de vidéos de ces galettes feuilletées maghrébines réputées pour leur coté traditionnel et gourmand.

Je vous ai déjà proposé plusieurs versions que vous retrouverez Msemen Meloui, rkhakh, Rgag au Beurre ou Smen, Msemenettes, Matlouh feuilleté (Galette Algérienne) et même en version garni Matlouh Feuilleté Farci ces derniers ont fait le buzz l’année dernière sur les réseaux sociaux. Je vous propose une nouvelle version qui vous permettra d’obtenir des msemens bien feuilletés idéalement pour la rupture du jeûne et le Suhûr (repas de l’aube). Vous pouvez diviser la quantité si vous n’êtes pas nombreux en sachant que vous pouvez bien les congeler, les sortir une heure avant et les réchauffer. Aujourd’hui je vous propose deux techniques, les détails sur les photos à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux.

PicsArt_01-13-01

Ingrédients : ( utiliser un verres de 250ml pour mesurer les ingrédients)

4 verres de semoule extra fine de bonne qualité

2 verres de Farine

2 c à c de sel ( + ou – selon vos gouts )

1/2 c à c de levure boulangère instantanée

3 Verres d’eau à température ambiante

Huile et beurre pour le feuilletage

1re Façonnage

PicsArt_05-21-03.25.37

2me Façonnage :

PicsArt_05-21-03.19.35

PicsArt_05-21-03.29.53

Préparation :

Dans un récipient ou dans une jatte si c’est à la main, tamiser la semoule, la farine et ajouter le sel.

Faire un puits au milieu, verser la levure et ajouter un peu d’eau pour la diluer, ensuite incorporer l’eau ( pas toute la quantité) juste ce qu’il faut pour ramasser la pâte. Il faut allez doucement avec l’eau, les farines et les semoules n’absorbent pas les liquides de la même façon.

Pétrir bien la pâte en ajoutant l’eau peu à peu, la pâte doit être bien lisse, élastique et souple, pour ça on doit la pétrir au moins 15 minutes pour développer le réseau glutineux qui va nous aider au feuilletage et la rendre plus souple.

Couvrir le pâton avec un film alimentaire et un linge propre, laisser reposer 1 à 2h.

Passer ce temps, huiler un plateau et façonner des boule à la taille d’une mandarine et les déposer un peu espacées, couvrir avec un film pour ne pas laisser se former une croute et laisser reposer 1h ou plus.

Sur un plan de travail huilé, aplatir à la main la boule de pâte pour la rendre très fine voir transparente, en la badigeonnant généreusement du mélange beurre-huile.

Couper des bandelettes sans aller sur le bords VOIR PHOTOS

Ramasser la feuille dans la longueur et la saisir de la pointe pour la rouler en spirale.

Mettre soigneusement le bout dans le centre de la boule ou en dessous pour ne pas s’ouvrir à la cuisson.

Finir toutes les boules et les déposer sur un plateau ou une plaque huilée, couvrir et laisser reposer à nouveau.

PicsArt_01-13-01

Sinon vous avez le choix d’étaler les boules de pâte finement comme sur la photo, badigeonner de mélange de beurre-huile, parsemer de semoule fine et vous rouler la première, vous aplatissez la deuxième, ensuite vous mettez la précédente et vous rouler et ainsi de suite jusqu’à épuisement des boules.

J’en avais dix et j’ai coupé ensuite le boudin obtenu en 10 tronçons., que vous aplatissez par la suite en rond. 

Préchauffer une poêle ou sur la plancha comme moi, les aplatir en badigeonnant les mains et le plan de travail d’huile et faire cuire sur les deux faces.

PicsArt_01-13-01

Plats, algérie, maroc, cuisine orientale, cuisine accessible