Salem Bonjour,

Vous voyez ces noms donnés à cette galette maghrébine et encore c’est pas fini, appelée aussi Kesra matlouha, dans d’autres régions, aussi Aghroum un nom Berbère, Khobz el makhla ( pain à la poêle), Khobz tajine (pain au Tajine), thamtounte et timatlouin en kabylie ( noms donnés par des amies d'origine kabyles) etc..

Riche par ces nominations et par ces saveurs, son aspect et sa texture super spongieuse, légère et bien aérée, agréable pour accompagner les plats en sauces. Très présente et presque préparée tous les jours, je parle de mon époque parce que, avec la forte présence de boulangerie, malheureusement ce pain est moins présent qu’avant, et on le trouve sur toutes les tables particulièrement pendant le mois sacrés. Le matlouh d’antan est à base de farine et de semoule de blé complète et saine, la meilleure cuisson bien entendu est celle dans un tajine en terre et à l’ancienne dans les four en terre et allumé avec de la bouse de vache séchée ou à la braise. ( vous voyez le coté écolo). Avec l’arrivée des réchauds à gaz tout a changé et les gens ont préféré passer et moderniser la cuisson en même temps c’est plus pratique. Un jour inchallah je vous posterai le pain d’antan cuit en direct comme c’était le cas avant. Pour le moment on se contente de cette version à la poêle ou tajine au réchaud. Perso j'adore manger du matlouh chaud avec de l'huile d'olive ou du beurre, un pur régal.

Les mesures sont faites avec un verre de 250ml, pour faciliter la tache à ceux ou celles qui n'ont pas de balance.. 

PicsArt_05-27-05

Ingrédients : ( pour un premier essai, faites la moitie de la quantité)

3 verres de semoule fine de très bonne qualité ( type Renard ou Panzani)

3 verres de farine

20g de sucre (1 càs)

20g de sel (1 càc et demi )

20ml d'huile (1 càs)

25g de levure boulangère fraiche ( ou 12g de levure sèche instantanée, 1 càs)

2 verres et demi d’eau tiède ( ou un peu plus de liquide. Attention la semoule absorbe plus que la farine, la pâte doit être bien molle)

La semoule est différente d’un pays à un autre, d’une marque à une autre, il faut aller doucement avec l’eau.

PicsArt_06-02-12

Préparation :

Dans la cuve de votre robot ou dans une jatte si c’est à la main, verser la farine et la semoule tamisées, le sel, l’huile et mélanger le tout

Ajouter le sucre, la levure au milieux et incorporer l’eau tiède progressivement sans arrêter de pétrir la pate doit être bien pétrie et surtout lisse et élastique. ( pétrir au moins 10mn au robot, plus que 10mn à la main et même en deux fois  en ajoutant l’eau progressivement pendant les deux pétrissage, c’est à dire pétrir pendant 10mn, couvrir et au bout de 10 à 15 mn pétrir à nouveau et asperger d’eau )

Débarrasser la pate dans un récipient et couvrir au contact avec un film alimentaire, laisser pousser 1h jusqu’a ce que ça double de volume voir même ça triple.

Etalez un linge propre et fleuré (fariné) votre plan de travail, diviser la pâte en plusieurs pâtons à la taille d’une orange.

Les bouler et les disposer espacées sur un linge propre parsemé de semoule pour que la pâte ne colle pas et couvrir, Aplatir d’environ 2cm d’épaisseur et laisser pousser encore une fois 45mn à 1h.

Faire cuire la galettes dans une poêle ou un tajine sur les deux cotés et un peu sur le contour.

PicsArt_06-02-12

Matlouh, batbout, batbout marocain, boulangerie, boulange, Kesra, algérie, Maroc